Toute l’actualité de la santé

Notre ère se démarque par l’utilisation de la robotique dans tous les secteurs d’activités y compris celui de la santé. Ainsi, nous parlons de prothèses, de chirurgie plastique ou encore de scanners et de radiologie. Tout cela constitue des innovations pour le monde de la médecine. Appréciées pour leur rapidité, leur praticité et leur qualité, ces innovations techniques offrent des résultats fiables. Prenons des exemples concrets, une personne qui est dépourvue de membres peut utiliser des prothèses médicales pour marcher normalement. Rappelons-nous également de la réussite des appareils auditifs. Cela signifie que la technologie aide considérablement l’être humain et résout suffisamment de cas sortant de l’ordinaire. Bien sûr, comme toute nouvelle technique, l’utilisation de ces matériaux requiert de notre part un minimum d’analyse et de prudence afin de profiter pleinement des avantages. C’est pour cela que leur utilisation nécessite une autorisation préalable auprès des responsables étatiques pour éviter les accidents ou encore les fausses manipulations. D’ailleurs, la télémédecine est aujourd’hui possible. Dans le cas lorsque le patient se trouve à une large distance du cabinet médical, ou lorsqu’il est dans l’incapacité de se déplacer correctement, des consultations médicales sont prévues sur les sites internet. Au-delà d’une simple consultation, le suivi, la rééducation et l’assistance sont faisables à distance.

Articles de la même catégorie :

La chirurgie robotisée

Par les progrès techniques et l’évolution des recherches, les spécialistes ont mis au point une technologie capable d’accomplir les mêmes tâches que celles du chirurgien, il s’agit du « Da Vinci », le robot médical. Spécialisée dans les opérations au niveau de l’abdomen, cette dernière innovation du monde médical compte déjà 1750 exemplaires utilisés dans le monde, seulement en 2011.

On peut dire que l’année 2003 représente une année de gloire pour la médecine aux États-Unis en ce qui concerne les exploits du robot Da Vinci. Ce moment marque, en effet, la réussite d’une première intervention robotique dans la prostatectomie. Depuis, les expériences ne cessent de se multiplier. Par exemple, en 2008, l’opération du cancer de la langue, et dans cette même année également, les premières resynchronisations cardiaques en France ont été couronnées de succès. En 2010, l’opération d’une tumeur thoracique d’un enfant de 5 ans a été réussie, au CHU de Nancy dans la région de France. En 2011, une transplantation rénale fut une victoire de taille mondiale puisqu’elle constituait une grande première dans l’histoire de la robotique. Nous pouvons aussi citer l’intervention du Da Vinci lors d’une néphrectomie au CHU de Toulouse et bien d’autres opérations qui font la fierté de la médecine moderne.

Le da Vinci présente plusieurs avantages. Tout d’abord, il est pourvu de bras manipulateurs à sept degrés de liberté, ce qui facilite son aisance dans le travail. Son geste est également précis puisqu’il est doté d’une filtration des tremblements. On peut, dès lors, s’assurer de sa fiabilité lors de son intervention à l’hôpital. Ensuite, il facilite au chirurgien le repérage des recoins du corps du patient grâce à sa visualisation en trois dimensions. Et enfin, il profite encore au praticien dans le sens qu’il lui évite certains troubles musculaires tels que la tendinite. Avec l’assistance du DA Vinci, le médecin est plus aisé dans son intervention.

La chirurgie à distance

Quand bien même les techniques modernes arriveraient à accomplir de grandes œuvres, beaucoup de médecins décident encore de ne pas s’y prêter pour cause, peut-être, d’inaptitude à maîtriser de tels outils. Avec l’assistance de la télécommunication ainsi que de la robotique, cette technique devient possible et démontrée par certains professionnels du monde de la médecine.

Surpassant les peurs d’un éventuel échec lors de son intervention à distance, un chirurgien français a prouvé à ses collègues ainsi qu’au reste du monde, sa capacité à réaliser une telle prouesse, peu commune. Il s’agit du Professeur Jacques Maresceaux qui est en fait, un spécialiste de la chirurgie robotique. En 2012, il opère un patient atteint d’un cancer du foie par chirurgie robotisée, guidé par la réalité augmentée. C’est à partir d’instruments comme les caméras donnant une image 3D que le Docteur put communiquer avec son patient et vint à bout de ses travaux chirurgicaux.

Étant une icône mondiale, le Professeur Maresceaux inspire énormément les chirurgiens, qui, comme lui, rêveraient de réussir un tel acte innovant.